Essai KTM 390 Adventure : la petite aventurière

En 2019, quand il a commencé à y avoir des fuites d’informations sur une petite KTM Adventure en développement, j’étais impatient de voir ce que la firme autrichienne spécialisée en Off Road allait nous sortir, c’est chose faite à la fin du premier trimestre de 2020, au moment de la pandémie du corona virus. Depuis sa sortie en Europe, je suis resté en contact rapproché avec KTM Maroc afin de pouvoir l’essayer dès son arrivée au Royaume. Une fois les bécanes en concession, KTM Maroc m’invitent pour un road trip avec au menu, deux modèles de la marque, la 390 Adventure et la 1290 Super Duke GT, le tout sur plus de 800 km entre autoroutes, routes, et pistes (pour l’Adventure).

20210926_182215-01-1024x566.jpeg

Le rendez-vous est donné en concession la veille du départ afin que je récupère l’une des motos puisque l’on a prévu de prendre la route tôt le lendemain. Une fois devant la moto, on tombe rapidement sous le charme, le dessin de ce « baby » Adventure est un beau mélange entre la Duke 390 (avec laquelle elle partage châssis et moteur, sujet d’un précédent article que vous pouvez retrouver ici) et sa grande sœur la 790 Adventure. Si sur les photos elle donne l’air d’être petite, une fois devant elle, on réalise qu’elle n’est pas aussi petite qu’il n’y paraît et à l’air d’une vraie baroudeuse. Non seulement l’aspect du Trail est là, mais aussi l’équipement dont elle dispose nous rappelle à quoi elle est destinée. On retrouve une fourche réglable en précharge et en détente, un amortisseur avec un bon débattement, des reposes pieds typés Off Road, une bulle courte, un sabot moteur et une électronique qui permet de déconnecter l’anti-patinage et l’ABS pour une utilisation hors des sentiers battus. Les jantes à bâtons sont belles mais personnellement je la vois bien avec des jantes à rayons qui seront de plus bel effet.

Je prends la route vers Rabat avec la 1290 Super Duke GT (sujet d’un prochain article) pour passer la nuit et revenir tôt le matin sur Casablanca pour rejoindre mon compagnon de route. Une fois arrivé à Casa, nous échangeons les montures pour un trajet autoroutier de 240 km jusqu’à Safi puis 125 km de nationale jusqu’à notre destination Essaouira. Ce trajet a permis de bien découvrir les capacités routières de cette 390 Adventure.

20210926_145509-01-1024x661.jpeg

Dès que l’on enfourche la moto, on sait que l’on est sur un Trail, avec une position de conduite confortable, le dos reste droit, les jambes pas trop repliées, les bras allongés reposant sur un guidon pas très large, mais un peu bas pour mon gabarit (1,80 m), surtout en position debout, personnellement, j’opterai pour un rehausseur de guidon. Les commandes sont douces et transmettant un bon feeling, la navigation de l’ordinateur de bord s’effectue depuis le commodo de gauche et on s’y retrouve rapidement.

Les protections contre le vent sont correctes mais sans plus, la bulle courte et réglable sur deux positions (avec outil) protège bien quand les vitesses sont basses, c’est correct sur la nationale, un peu moins sur autoroute, mais ça a son avantage en Off Road puisqu’elle ne gêne pas la visibilité. Les déflecteurs, les pare-mains et le carénage du réservoir permettent de diminuer la trainée d’air que les jambes, les bras et le buste peuvent recevoir.

7-01-1024x551.jpeg

Le moteur, le même que celui de la Duke 390, mais avec une cartographie et un étagement de boite plus adapté à son utilisation, s’avère toujours aussi pétillant pour un mono de moins de 400cc. Il peut rouler à 60 km/h sur le 6ème rapport sur un filet de gaz et reprend sans cogner, d’ailleurs, c’est le seul monocylindre que j’ai eu à conduire qui ne vibre pas beaucoup et qui soit aussi souple à l’utilisation, surtout en milieu urbain où l’on peut évoluer sur les rapports supérieurs en restant en mode éco.

Sur route et autoroute, sur le dernier rapport, la moto roule à 75 km/h à 4000 tr/mn, 90 km/h à 5000 tr/mn, 110 km/h à 6000 tr/mn, 125 km/h à 7000 tr/mn et à cette vitesse (sur autoroute) il a encore suffisamment de patates pour faire des dépassements en toute sécurité, mais l’autoroute n’est pas son terrain de prédilection.

Côté étagement de boîte, voici ce que ça donne sur chaque rapport jusqu’au rupteur perché à 10.000 tr/mn : 1ère 56 km/h, 2ème 81 km/h, 3ème 106 km/h, 4ème 133 km/h, 5ème 155 km/h, 6ème 166 km/h comme vitesse maximum atteinte.

IMG_20210925_125537-01-1024x627.jpeg

Une fois sur la route nationale, je découvre la partie-cycle de cette petite KTM et les performances du moteur qui se trouve là, un peu plus dans son élément. Sur les routes dégradées, elle garde le cap aussi bien sur les virages lents que sur les courbes rapides, la fourche réglable en compression et en détente s’avère être efficace sur asphalte avec les réglages d’origine, même lors des freinages d’urgence en sortie de virages, la moto a eu un comportement sein sans pour autant que l’ABS ne s’active, le train avant reste précis même avec la monte pneumatique de série (TKC 70).

8-01-1024x573.jpeg
1-01-1024x473.jpeg

En off road, je déconnecte l’anti patinage et je mets l’ABS sur OFFROAD, ayant en tête qu’elle avait un débattement de 170mm et une roue de 19’’ à l’avant, je ne m’attendais pas à quelque chose d’exceptionnelle, et bien comme on dit : les apparences sont trompeuses, la moto rassure dès les premiers mètres, surtout lors des passages dans le sable mou, je m’attendais à du guidonnage alors que finalement elle garde sa trajectoire. Sur pistes caillouteuses, la suspension encaisse très bien et le sabot en plastique protège correctement le moteur. Les 43 cv de ce petit mono sont largement suffisants pour s’amuser en faisant des travers sur les trois premiers rapports et pour aller vite dans les grands espaces, cette aisance en Off Road est surtout aidée par le poids contenu de cette machine.

Après ma petite escapade (d’amateur) sur piste, je donne la moto à un professionnel de l’Off road afin qu’il l’essaye pour atteindre ses limites et son retour d’expérience clair, c’est une moto bien née, qui procurera de bonnes sensations en Off Road à son propriétaire.

20210926_103833-1024x617.jpg

Après les 800 Km de trajet, je peux dire que le confort global est dans la bonne moyenne, la selle est confortable, les rétroviseurs permettent une visibilité correcte, le tableau de bord complet est bien lisible et dispose de toutes les infos importantes et la consommation, même à rythme soutenu permettra des faire plus de 300 km avec un plein.

Conclusion :

Cette moto a plusieurs atouts, à commencer par son prix à l’achat ainsi que son cout d’utilisation, c’est une vraie petite aventurière qui ira là où les plus grandes iront, elle pourra satisfaire aussi bien les nouveaux permis qui veulent apprendre à rouler sur la piste, que les anciens qui veulent faire de l’Off Road sans ruiner leur porte-monnaie. Dans ce segment de prix, elle est la seule à fournir un tel rapport Prix/Performances/Équipement.

Les plus :

  • Design
  • Poids
  • Shifter (en option)
  • Freinage ABS avec mode Off Road
  • Fourche et Amortisseur réglables
  • Contrôle de traction
  • Ecran TFT
  • Performances du mono
  • Consommation/autonomie
  • Maniabilité
  • Rayon de braquage
  • Pneus de série
  • Prix

Les moins :

  • Position de conduite (pour les grands de taille)
  • Rétroviseurs
  • Son à l’échappement
  • Protections au vent
  • Jantes à baton

Trajet 800 Kms :

(Consommation moyenne à rythme soutenu 4.1 L/100 km tableau de bord, 4.4 L/100 km mesurée)

  • Nationale : 250 km
  • Autoroute : 480 km
  • Piste : 50 km
  • Ville : 20 km

Moto d’essai : Modèle 2021, moto neuve 40 km au compteur, pneus Continental TKC 70 neufs. Accessoires « en option » : Shifter, Crash bar, protèges carter.

Rencontre du jour :

Comme à mon habitude, il y a toujours des choses qui sortent de l’ordinaire et que des fois on arrive à prendre en photo, cette fois ci, c’est la rencontre avec un chameau albinos (ou presque) 🙂

20210926_104315-1024x636.jpg
20210926_184453-01-1024x583.jpeg

Fiche technique :

Moteur :

  • Monocylindre, 4 temps
  • Refroidissement : par eau
  • Injection électronique Ø 38 mm
  • 2 ACT
  • 4 soupapes
  • 373,20 cc (89 x 60 mm)
  • 43 ch à 9000 tr/min
  • 3,90 mkg à 7000 tr/min

Châssis :

  • Cadre : Treillis tubulaire en acier
  • Réservoir : 14.5 litres
  • Hauteur de selle : 855 mm
  • Empattement : 1430 mm
  • Poids à sec : 158 kg

Train avant :

  • Fourche téléhydraulique inversée Ø 43 mm WP, déb : 170 mm
  • 1 disque Ø 330 mm, étrier radial 4 pistons
  • Roue AV : 100 / 90 – 19″

Train arrière :

  • Mono-amortisseur WP, déb : 177 mm
  • 1 disque Ø 230 mm, étrier 1 piston
  • Roue AR : 130 / 80 – 17″

 Transmission :

  • Boite à 6 rapports
  • Secondaire par chaîne

Tarifs :  79.000 Dhs (en promo)

Garantit : 2 ans pièces et main d’œuvre

Pour plus de photos, cliquez ici

Remarques à considérer avant de commenter

  • Les commentaires sur le site reflètent les points de vues des auteurs et non celle du site.
  • Il est interdit d'utiliser des mots offensants Dieu, religion, secte, personne, nationalité ou couleur de peau.
  • Tous les commentaires doivent être en français, arabe ou anglais
  • Interdiction de violence verbale ou injures.
  • Chaque commentaire pour corriger une erreur dans l'article, sera envoyer à l'équipe éditoriale pour correction ou suppression.
  • Les sujets politiques sont interdits.
  • La publicité en commentaire sera automatiquement supprimé.
  • Les commentaires ne sont pas communiqué avec l’équipe d'édition ou de la gestion du site. Pour cela utilisez la page Contactez-nous